Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2016 4 28 /04 /avril /2016 09:00

Visant la protection de l’environnement – des sols, de l’air, de l’eau et de la biodiversité – l’agriculture biologique est un mode de production fondé notamment sur la non-utilisation de produits chimiques de synthèse, le recyclage des matières organiques, la rotation des cultures et la lutte biologique.

L’élevage, de type extensif, respecte le bien-être des animaux et fait appel aux médecines douces si nécessaire. L’alimentation des animaux à partir de la prairie et des produits des grandes cultures issus de la ferme ou le plus possible à proximité, est prioritaire.

Tout au long de la filière, les opérateurs engagés dans le mode de production et de transformation biologique respectent un cahier des charges rigoureux qui privilégie les procédés respectueux de l’écosystème et des animaux.

Chacune des étapes des filières fait l’objet de contrôles par un organisme certificateur.

L’agriculture biologique : naturellement respectueuse de l’environnement

De ce fait, l’agriculture biologique permet de limiter les rejets polluants dans l’environnement et contribue à une gestion plus durable de la terre.

L’agriculture biologique : naturellement respectueuse de l’environnement

Productions végétales bio :
des pratiques en cohérence avec la nature :

Fertilité des sols et respect des écosystèmes

Le maintien ou l’augmentation de la fertilité du sol est une priorité en agriculture biologique. Cet objectif est atteint grâce à :

  • des rotations de cultures appropriées permettant au sol de se régénérer,
  • la culture d’engrais verts et de légumineuses,
  • le recyclage et le compostage des matières organiques,
  • l’apport de matières organiques provenant de l’exploitation pour les fermes en polyculture élevage.

 

Des méthodes de défense naturelles

Il est possible en agriculture biologique de recourir à :

  • un travail du sol avec des outils performants et appropriés, au bon moment
    (de nombreuses techniques alternatives de désherbage existent),
  • un choix d’espèces rustiques mieux adaptées au mode de production biologique,
  • des rotations et des associations de cultures, permettant de couvrir le sol et d’apporter les nutriments nécessaires à la croissance et au développement des plantes,
  • des haies favorables à la biodiversité et à la présence d’auxiliaires,
  • la lutte biologique en cas de nécessité.

Des engrais, amendements ou moyens de lutte d’origine naturelle ou dérivés de substances naturelles sont autorisés en complément uniquement s’ils figurent dans les listes des annexes I et II du règlement CE n°889/2008.

L’agriculture biologique : naturellement respectueuse de l’environnement

Des teneurs en matière organique plus élevées et une activité biologique intense du sol

L’agriculture biologique est un mode de production qui maintient et améliore la santé des sols. Elle s’appuie sur des processus écologiques, la biodiversité et des cycles adaptés aux conditions locales. Elle allie tradition, innovation et science au bénéfice de l’environnement commun. La plupart des articles de la littérature internationale  sur le sujet montrent que les teneurs en matière organique dans les sols cultivés sont plus élevées en cas de pratiques biologiques. Ceci s’explique par l’apport régulier d’une fertilisation organique – effluents d’élevage, pailles, compostage, cultures d’engrais verts – et des rotations diversifiées.

L’activité biologique du sol est davantage développée. Les organismes vivants du sol – comme les vers de terre, les champignons, les insectes de surface – sont plus nombreux, diversifiés et présentent une activité plus intense.

Ainsi s’agissant des résultats obtenus dans les conditions de production européennes, l’activité microbienne est 30 à 100 % plus importante en bio qu’en conventionnel en moyenne. Plus particulièrement, des études de suivi des caractéristiques de sols cultivés en bio et en conventionnel, réalisées en Suisse sur 21 ans par le FiBL  démontrent que les sols « bio » présentent :

  • 20 à 30 % de biomasse microbienne en plus avec des activités respiratoire et enzymatique supérieures ;
  • 30 à 40 % de vers de terre en plus, facteurs de la stabilité des sols, « laboureurs naturels de la terre » ;
  • 90 % d’araignées en plus et une grande diversité d’espèces ;
  • 40 % de mycorhizes en plus en colonisation racinaire avec tous les bénéfices induits pour la nutrition des plantes ainsi que la protection phytosanitaire.

Tout au long de la filière, les opérateurs engagés dans le mode de production et transformation biologiques respectent un cahier des charges rigoureux* qui privilégie les procédés non polluants, respectueux de l’écosystème et des animaux. Toutes les étapes des filières font l’objet de contrôles par les organismes certificateurs. Les effets des pratiques des entreprises de production agricole et de transformation sur l’environnement se mesurent à long terme. C’est pourquoi des évaluations chiffrées des impacts de l’agriculture biologique sur son environnement sont moins courantes que les évaluations de type qualitatif. Les impacts de l’agriculture biologique sur la qualité des eaux et des sols ont été davantage évalués que ceux sur la biodiversité des espèces, les paysages ou la consommation d’énergie.

*Règlement CE N° 834/2007 et cahier des charges français complétant, disponibles sur www.agencebio.org/rubrique règlementation

 

Pour en savoir plus : agencebio.org

Partager cet article

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le blog de la bio
  • Le blog de la bio
  • : leblogdelabio.com est édité par l'Agence BIO, groupement d'intérêt public en charge du développement et de la promotion de l'agriculture biologique en France. Il entre dans le cadre du programme d’information et de promotion de l’agriculture biologique et de ses produits, cofinancé par l’Union européenne. Retrouvez le site internet de la Bio dans l’Union européenne sur : www.organic-farming.europa.eu.
  • Contact

Sur Le Même Thème

  • Le Palmarès des 2e Trophées BIO des Jeune Chefs
    Sur le thème : La cuisine BIO des régions de France La finale de la deuxième édition du concours de recettes bio « Les Trophées BIO des Jeunes Chefs » organisé par l’Agence BIO, s’est déroulée à l’École française de gastronomie Ferrandi-Paris à l’occasion...
  • La Bio, vedette de l'émission C à Vous ce soir sur France 5
    Ce soir dès 19h dans C à Vous Bio sur France 5, Franck Losq, cuisinier encadrant à la cuisine centrale de Lorient dans le Morbihan , nous présentera sa recette 100% Bio : Filet mignon de porc crème de lard carotte à la bretonne En 2016, Franck Losq remporte...
  • Ce soir, la Bio est à l'honneur dans C à Vous sur France 5 !
    Ce soir, retrouvez votre rendez-vous gourmand 100% Bio dans l'émission C à Vous sur France 5, avec François Pasteau, chef du restaurant l’Epi Dupin, dans le 6e arr. de Paris qui nous proposera sa recette 100% Bio : Tatin de salade, chèvre frais, sauce...
  • Un repas 100% Bio dans l'émission C à Vous sur France 5 !
    Ce soir, dès 19h, retrouvez votre repas 100% Bio dans l'émission C à Vous sur France 5. Christophe Demangel, chef de cuisine au collège Jules Grévy de Poligny dans le Jura nous présentera sa recette : Filet de veau bio, croûte de pain d’épices, jus de...
  • La Bio revient à la table de C à Vous sur France 5 !
    Mardi 13 juin, la Bio fait son grand retour dans l'émission C à Vous sur France 5 à partir de 19h. En effet, chaque soir de la semaine, un chef cuisinier, ambassadeur de l'agriculture biologique et de ses produits, préparera un plat 100% Bio qu'il présentera...

Leblogdelabio : Les Rubriques

Pinterest & Instagram