Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
23 février 2017 4 23 /02 /février /2017 13:25

L’Agence BIO et ses partenaires se mobilisent du samedi 25 février au dimanche 5 mars 2017 au Salon International de l’Agriculture, à Paris Porte de Versailles, avec un stand d’informations et d’animations dédié au grand public et aux professionnels. Ils proposeront de nombreuses animations sur un  stand éco-conçu situé à l’emplacement  B018 dans le pavillon 4, hall consacré aux services et métiers de l’Agriculture.

Basée sur le respect de l’environnement et sur une plus grande prise en compte du bien-être animal, l’agriculture biologique est une agriculture d’avenir en pleine croissance, source d’emplois, d’innovations et de développement territorial. L’agriculture biologique s’inscrit pleinement dans le thème du salon 2017 « l’agriculture : une passion, des ambitions ». Chaque jour,  les professionnels de la Bio (producteurs, transformateurs, cuisiniers, formateurs,…) répondront à vos questions sur leurs métiers, les pratiques et les atouts de l’agriculture biologique. Ils  partageront leurs expériences et présenteront des initiatives mises en œuvre pour répondre à la demande grandissante des consommateurs.

A très vite sur le stand de l'Agence Bio !

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
22 février 2017 3 22 /02 /février /2017 12:30

Fertilité des sols et respect des écosystèmes

Le maintien ou l’augmentation de la fertilité du sol est une priorité en agriculture biologique. Cet objectif est atteint grâce à :

  • des rotations de cultures appropriées permettant au sol de se régénérer,
  • la culture d’engrais verts et de légumineuses,
  • le recyclage et le compostage des matières organiques,
  • l’apport de matières organiques provenant de l’exploitation pour les fermes en polyculture élevage.

Des méthodes de défense naturelles

Il est possible en agriculture biologique de recourir à :

  • un travail du sol avec des outils performants et appropriés, au bon moment (de nombreuses techniques alternatives de désherbage existent),
  • un choix d’espèces rustiques mieux adaptées au mode de production biologique,
  • des rotations et des associations de cultures, permettant de couvrir le sol et d’apporter les nutriments nécessaires à la croissance et au développement des plantes,
  • des haies favorables à la biodiversité et à la présence d’auxiliaires,
  • la lutte biologique en cas de nécessité.

Des engrais, amendements ou moyens de lutte d’origine naturelle ou dérivés de substances naturelles sont autorisés en complément uniquement s’ils figurent dans les listes des annexes I et II du règlement CE n°889/2008.

Productions végétales bio : des pratiques en cohérence avec la natureProductions végétales bio : des pratiques en cohérence avec la nature
Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans info pratique
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 18:21

En vidéo, découvrez l'intégralité des derniers chiffres, actualités, événements de la BIO présentés par Didier Perréol, Président de l'Agence Bio et Florent Guhl, Directeur de l'Agence Bio : 

La Bio change d'échelle en préservant ses fondamentaux

  • Les résultats du baromètre 2017 de l'Agence BIO sur la consommation et la perception des produits bio,
  • Les derniers chiffres de l’agriculture biologique et du marché des produits bio à fin 2016,
  • Les temps forts de la bio au Salon International de l’Agriculture,

+ Des témoignages d'acteurs de la bio d'aujourd'hui qui agissent pour un développement ambitieux et porteur de sens :

 

  • Christophe Baron, Président de Biolait
  • Joseph Legrand, co-fondateur du restaurant bio Le Breguet
  • Jean Montagard, formateur en cuisine bio
  • Ismaël Menault, Directeur Général de l’EPMT (Ecole de Paris des Métiers de la Table)
  • Anouk Boissonnat, élève en 2e année de BTS art culinaire de la table à l’EPMT

 

 

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 08:50

La Bio plébiscitée par les Français

Aujourd’hui, la Bio concerne la quasi-totalité des Français. D’après les derniers chiffres du Baromètre Agence BIO / CSA* : près de 9 sur 10 (89%) en ont consommé en 2016 et près de 7 sur 10 (69%) disent même consommer régulièrement bio, c’est-à-dire au moins une fois par mois. On est loin des chiffres enregistrés par la 1ère édition du Baromètre : en 2003, 46% des Français ne consommaient jamais de produits bio ! Cette évolution a lieu dans un contexte où les Français accordent de plus en plus d’importance à la préservation de l’environnement dans leurs actes d’achat (92% vs 89% en 2015 vs 67% en 2007). Ils trouvent dans la Bio une réponse à leurs attentes avec une agriculture d’avenir, basée sur le respect de l’environnement, du bien-être animal, favorisant l’emploi et le développement territorial.

*Baromètre consommation Agence BIO / CSA Research janvier 2017 : étude menée par internet, via l’Access panel grand public CSA buzz, du 15 au 25 novembre 2016 auprès d’un échantillon représentatif de 1002 Français âgés de 18 ans et plus, constitué d’après la méthode des quotas.

La demande de produits bio en forte hausse

Désormais, la Bio est bien ancrée dans le quotidien des Français et les derniers chiffres enregistrés par l’Observatoire de l’Agence BIO dépassent toutes les prévisions établies. Tous circuits confondus, y compris en restauration collective, les ventes de produits issus de l’agriculture biologique dépassent les 7 milliards d’euros fin 2016, contre encore 5,76 milliards fin 2015, soit un gain d’environ +20% en seulement 1 an. Les magasins spécialisés enregistrent en particulier des hausses spectaculaires de leurs ventes, de l’ordre de +25%.

Une croissance historique de l’offre bio

Face à cette forte demande, la production bio monte en puissance en France pour atteindre des niveaux historiques. Fin 2016, on compte ainsi un total de 47 185 opérateurs exerçant des activités bio sur le territoire, +11,5% vs 2015, dont 32 326 exploitants agricoles bio, soit +12% vs 2015. Les surfaces consacrées à la Bio connaissent également une croissance exceptionnelle. Plus de 1,5 million d’hectares sont engagés en bio à fin 2016 (33% en conversion), soit +16% vs fin 2015. Désormais, on atteint 5,7% de la Surface Agricole Utile (SAU) en bio, contre 4,9% fin 2015.

Le développement de la Bio : important pour plus de 8 Français sur 10

L’agriculture biologique, basée sur le respect de l’Homme et de la Nature, a convaincu les Français : 82% estiment que son développement est important et 83% lui font confiance.

Des fondamentaux connus des Français

Les Français le savent, la Bio est strictement encadrée et respecte des fondamentaux. Ils s’accordent ainsi à dire que la Bio suit un cahier des charges public précis (89%) et qu’elle est soumise à des contrôles annuels systématiques (82%). Les Français connaissent également largement ses grands principes, en particulier liés à la non utilisation des OGM (91%), de colorants ou d’arômes artificiels (76%). Ils savent aussi que la Bio a des exigences spécifiques pour le bien-être animal et l’alimentation des animaux (87%).

La Bio : une agriculture aux multiples bénéfices

Pour 92% des Français, les produits bio contribuent à préserver l’environnement et 89% estiment qu’ils sont plus naturels car cultivés sans produits chimiques de synthèse. 88% estiment ainsi qu’ils sont meilleurs pour la santé et 80% que leurs qualités nutritionnelles sont mieux préservées. Ils pensent également que les produits biologiques sont source d’emplois (75%) et qu’ils ont meilleur goût (70%).

Les Français veulent davantage de Bio partout

Les Français plébiscitent la Bio et veulent pouvoir en disposer partout, que ce soit pour consommer chez eux ou hors domicile. Ils sont 73% à vouloir davantage de produits bio en grandes et moyennes surfaces, 48% sur les marchés, 44% chez les artisans, etc. Au-delà de ces points de vente traditionnels, les Français sont également en attente de Bio pour leur consommation extérieure : que ce soit dans les restaurants (80%), les hôpitaux (77%), les maisons de retraite (72%), etc. Plus d’1 Français sur 2 (54%) voudrait aussi voir davantage de Bio dans les distributeurs automatiques. Quant aux parents, ils sont 9 sur 10 à être intéressés par une plus grande offre bio à l’école, tandis que les actifs sont près de 8 sur 10 à souhaiter des repas sur leur lieu de travail ou dans leur restaurant d’entreprise.

La consommation bio : une démarche durable

La consommation bio s’inscrit en général dans une démarche plus globale de consommation responsable. Mouvement de fond, la consommation de produits bio entraîne un changement des habitudes et des comportements chez une grande partie des consommateurs. Ils achètent davantage de produits de saison (65%), de produits frais (61%) et évitent le gaspillage (58%). Et ce mouvement n’est pas prêt de s’arrêter : 96% des consommateurs ont l’intention de maintenir ou d’augmenter leur consommation de produits bio.

Tout savoir sur la Bio : des événements pour tous les publics

L’Agence BIO et ses partenaires organisent de nombreux événements tout au long de l’année pour informer les consommateurs et les professionnels sur les principes et les valeurs de la Bio. Du 25 février au 5 mars, ils seront notamment au Salon International de l’Agriculture pour répondre aux questions des visiteurs et leur proposer des animations découverte sur la Bio et ses produits. Un Salon qui a cette année choisi comme égérie #Fine : une vache bio, Bretonne Pie-Noir. L’Union Bretonne Pie-Noir s’était distinguée lors des Trophées de l'Excellence Bio de l’Agence BIO 2012 et avait été primée pour sa démarche exemplaire de valorisation des produits transformés commercialisés localement. #Fine symbolise la réussite de la Bio, devenue un véritable mode de production de référence.

L’Agence BIO donne également rendez-vous aux professionnels à l’occasion du 12e Séminaire International de l’Agence BIO le 28 février pour échanger sur la consommation bio en France et dans le monde.

 

Retrouvez l'intégralité du Dossier de Presse de l'Agence Bio, en cliquant ici.

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 13:53

Rendez-vous dès demain matin, à partir de 9h, pour suivre la Conférence de Presse Agence Bio en streaming (grâce au lien ci-dessous), sur le thème :

LA BIO CHANGE D’ÉCHELLE,
EN PRÉSERVANT SES FONDAMENTAUX !

#ABio2017

Lien vers le streaming de la Conférence de Presse

Demain, mardi 21 février, suivez en direct, la Conférence de Presse Agence Bio sur ce blog en streaming !

A cette occasion seront présentés par Didier Perréol, Président et Florent Guhl, Directeur de l'Agence Bio :

  • Les résultats du baromètre 2017 de l'Agence BIO sur la consommation et la perception des produits bio,
  • Les derniers chiffres de l’agriculture biologique et du marché des produits bio à fin 2016,
  • Les temps forts de la bio au Salon International de l’Agriculture,
  • Des témoignages d'acteurs de la bio d'aujourd'hui qui agissent pour un développement ambitieux et porteur de sens.
Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 12:30

Elevage Bio : la nature comme référence

  • L’élevage hors sol est interdit.
  • Tous les animaux ont accès aux parcours extérieurs et les ruminants pâturent dès que les conditions le permettent.
  • Chaque animal dispose d’un espace bien aéré, de lumière et d’une surface minimum, paillée à l’intérieur des bâtiments, lui permettant de se mouvoir librement.
  • La densité des animaux et la taille des bâtiments sont limitées.
  • Les traitements hormonaux, le clonage et le transfert d’embryon sont interdits.

Une alimentation bio

  • La nourriture des animaux est obtenue suivant les règles de l'agriculture biologique.
  • L'élevage des vaches et brebis, herbivores, repose sur l'utilisation maximale des pâturages, selon leurs disponibilités durant les différentes périodes de l'année. Par ailleurs, leur alimentation est complétée par d’autres fourrages provenant majoritairement de l’exploitation elle-même.
  • Les jeunes mammifères sont nourris de préférence au lait maternel.
  • Le gavage est interdit en agriculture biologique.

Priorité au bien-être et à la prévention

Les souches et races choisies sont les plus adaptées et les plus résistantes possible, de préférence indigènes ou locales.

La santé des animaux est axée principalement sur la prévention, avec des méthodes et conditions d’élevage privilégiant le bien-être animal et stimulant les défenses naturelles.

En cas de problème sanitaire, homéopathie et phytothérapie sont utilisées en priorité.

Afin de limiter au maximum la souffrance des animaux, en cas de besoin, à titre exclusivement curatif, les médicaments vétérinaires sont utilisables, sans perte de la certification biologique à condition de :

  • ne pas dépasser le nombre maximum de traitements annuels autorisés par espèce (de 1 à 3 suivant la durée de vie de l’animal),
  • doubler le délai d’attente légal avant commercialisation.

En outre, la réglementation générale sur les vaccins, les antiparasitaires et les traitements obligatoires s’applique. Toutes les interventions sont enregistrées sur le cahier d’élevage et vérifiées par l’organisme certificateur.

Repost 1
Publié par leblogdelabio.com - dans info pratique
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 12:30

Une recette de saison !

 

Ingrédients 100% BIO : 

  • 4 navets jaunes
  • 4 navets violets
  • 4 navets blancs
  • 2 c. de miel
  • 30 g de beurre
  • 1 c. à soupe de sucre
  • Poivre du moulin
  • 400 g de céleri-rave
  • ½ citron
  • 1 grosse c. à soupe de purée de noisette
  • 10 cl de crème de soja
  • 40 g de noisettes torréfiées
  • Sel
  • ½ dl de vinaigre
  • balsamique

 

Préparation :

 

Prendre des navets de 3 cm de diamètre, les éplucher et les ranger bien à plat dans une casserole à fond épais, ajouter le miel, le sel, le sucre, le poivre du moulin et mouiller à hauteur de navets.

 

Couvrir d’un rond de papier, amener à ébullition puis maintenir une petite ébullition.

Attention : dès qu’il n’y a plus de liquide, les navets sont cuits et une légère coloration doit se former, les tourner avec une fourchette et prolonger la cuisson 4 à 5 minutes à feu doux.

 

Faire réduire le vinaigre balsamique de moitié afin d’obtenir une consistance sirupeuse.

 

Éplucher le céleri-rave, le détailler en gros morceaux. Plonger tous les morceaux dans 1 litre d’eau bouillante salée. Faire cuire à petite ébullition 25 à 30 minutes. Égoutter les morceaux et les mixer finement avec la purée de noisette et la crème de soja.

 

Rectifier l’assaisonnement en sel.

 

Sur assiette, disposer les 3 navets en éventail, une louche de purée de céleri, répartir les noisettes sur la purée et décorer l’assiette de vinaigre balsamique.

 

(Recette proposée par Jean Montagard)

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 12:30

Pour commercialiser leurs produits comme étant issus de l’agriculture biologique, agriculteurs et entreprises de collecte, de transformation et de distribution doivent obligatoirement faire contrôler et certifier leur activité par un organisme agréé par les Pouvoirs publics et accrédité pour sa compétence, son indépendance et son impartialité. De plus, ils doivent notifier leur activité auprès des autorités compétentes.

Un annuaire officiel des opérateurs en agriculture biologique :

http://annuaire.agencebio.org

En France, tous les opérateurs de la filière bio doivent notifier leur activité auprès de l’Agence Bio. Outre l’obligation réglementaire que représente la notification, celle-ci leur offre la possibilité de figurer dans l’annuaire professionnel des opérateurs en agriculture biologique et de faire connaître leur activité.

Une surveillance approfondie

Des contrôles approfondis et inopinés sont réalisés par les organismes certificateurs. Ceux-ci ont pour mission de s’assurer que la réglementation européenne en agriculture biologique est bien respectée.

Les contrôles portent sur l’ensemble du système de production (parcelles de terre, troupeaux, pratiques de culture et d’élevage, lieux de stockage, transformation, étiquetage, comptabilité matière, conformité des recettes et produits correspondants, garanties données par les fournisseurs…).

Des prélèvements pour analyse sont effectués par sondage afin de vérifier la non-utilisation de produits interdits (pesticides, OGM…).

Ces contrôles et analyses s’ajoutent à ceux effectués de façon générale par les Autorités françaises sur l’ensemble des produits agricoles et alimentaires.

L’étiquetage : garantie de conformité

Au regard des résultats des contrôles et des analyses, un certificat est délivré pour les produits jugés conformes à la réglementation européenne et française en vigueur. Des sanctions sont appliquées en cas de non respect. L’étiquetage est la traduction concrète de cette certification.

En 2010, le logo européen est devenu obligatoire pour les denrées préemballées dans l’Union européenne et composées d’au moins 95 % d’ingrédients biologiques. Il figure ainsi sur les emballages des produits biologiques présentés au consommateur final avec, dans le même champ visuel, le numéro de code de l’organisme certificateur, ainsi que la mention d’origine des matières premières agricoles. Le logo français AB reste facultatif.

Des importations étroitement surveillées

Pour être commercialisés en tant que tels, les produits biologiques importés dans l’Union européenne doivent être conformes aux règles de production et soumis aux dispositions de contrôle prévues par la réglementation européenne.

Les produits importés doivent en outre être couverts par un certificat délivré par un organisme de contrôle agréé.

La Commission européenne a établi une liste de pays tiers (Argentine, Australie, Canada, Corée, Costa Rica, Etat-Unis, Inde, Israël, Japon, Nouvelle Zélande, Suisse et Tunisie), et d'organismes de contrôle appliquant des règles de production et des dispositions de contrôle équivalentes à celles prévues par la réglementation européenne.

La Bio : des filières contrôlées et réglementées
Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans info pratique
6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 13:12

Rungis, le plus grand marché du monde, accueille désormais un Pavillon Bio. Dimanche, dans ses "Escapades", Jean-Luc Petitrenaud nous a emmené à la découverte de ce Pavillon.

Aux côtés de Christian Etchebest et Stéphane Bertignac, Jean-Luc Petitrenaud nous présente le restaurant Bio : "La Cantine du Troquet" qui propose une cuisine bio de saison. Ils nous ont d'ailleurs fait saliver avec des recettes généreuses et gourmandes.

Puis, ils ont rencontré les différents acteurs du Pavillon Bio : épicerie Bio, fruits et légumes Bio, viande Bio, nous constituant au fur et à mesure, un délicieux "casse-croûte" Bio !

Enfin, Stéphane Layani, Président du marché de Rungis, a rejoint les 3 amis pour une dégustation Bio !

Si vous n'avez vu cette émission ou souhaitez la revoir, le replay est disponible ci-dessous :

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com
3 février 2017 5 03 /02 /février /2017 12:30

Près des 80 % des Français souhaitent des repas avec des produits bio à l’école, selon le baromètre Agence BIO-CSA 2015.

L’offre de repas bio dans les cantines est actuellement hétérogène selon la région, le département, la ville. Pourtant, c’est possible! Certaines communes proposent des repas 100% bio, tout en maîtrisant leur budget, notamment en luttant contre le gaspillage alimentaire : Mouans-Sartoux (Alpes-Martimes), Langouët (Ile-et-Vilaine), Grande-Synthe (Nord), Lons-le-Saunier (Jura) et Saint-Etienne (Loire) qui s’en approche avec 80% de produits bio dans ses cantines.

Les acteurs de la Bio sont mobilisés partout sur le territoire aux côtés des parents d’élèves pour les accompagner dans cette démarche auprès des élus.

Du bio à la cantine, une demande des français !
Du bio à la cantine, une demande des français !
Repost 1
Publié par leblogdelabio.com

Qui Sommes-Nous ?

  • : Le blog de la bio
  • Le blog de la bio
  • : leblogdelabio.com est édité par l'Agence BIO, groupement d'intérêt public en charge du développement et de la promotion de l'agriculture biologique en France. Il entre dans le cadre du programme d’information et de promotion de l’agriculture biologique et de ses produits, cofinancé par l’Union européenne. Retrouvez le site internet de la Bio dans l’Union européenne sur : www.organic-farming.europa.eu.
  • Contact

Sur Le Même Thème

  • Enquête : les Français veulent encore plus de bio partout* !
    Que ce soit pour consommer chez eux ou en extérieur, les consommateurs attendent des professionnels qu’ils leur proposent davantage de Bio dans tous les circuits. Pour leur consommation à domicile, les Français sont ainsi 73% à attendre une offre en produits...
  • Produits bio : une image très positive auprès des consommateurs*
    Les Français accordent de nombreux bénéfices à l'agriculture biologique et à ses produits. 92 % s'accordent ainsi à dire que les produits bio contribuent à préserver l'environnement , 89% qu'ils sont plus naturels car cultivés sans produits chimiques...
  • Le logo bio européen de plus en plus connu par les Français*
    Le saviez-vous ? Le logo AB est toujours reconnu par la quasi-totalité des Français (97%). Plus récent, le logo bio européen est désormais reconnu par près d’un Français sur deux (48% vs 37% en 2015), et davantage chez les acheteurs de produits biologiques...
  • L'enquête : les qualités de la Bio reconnues par les Français* !
    Les Français connaissent très bien les principales caractéristiques de l’agriculture biologique concernant : L’ environnement et la naturalité des produits : les Français savent que la Bio interdit l’utilisation des OGM (91%) et qu’elle n’emploie ni colorants...
  • L’origine des produits bio : essentielle pour les Français
    Le saviez-vous? La quasi-totalité des Français déclarent privilégier les produits locaux lors de leurs achats et 85% se disent intéressés par davantage de produits bio d’origine locale (42% sont très intéressés). 8 Français sur 10 sont intéressés par...

Leblogdelabio : Les Rubriques

Pinterest & Instagram