Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 juillet 2017 2 25 /07 /juillet /2017 12:30

La conversion correspond à la période de transition entre un mode de production conventionnel et l’obtention de la certification « agriculture biologique ». L’opérateur suit les règles de production de l’agriculture biologique sous le contrôle d’un organisme certificateur, mais ne bénéficie pas encore de la mention « bio » pour ses produits.

Cultures : jusqu’à 3 ans de conversion

La période de conversion est fixée à :

  • deux ans avant ensemencement pour les cultures annuelles,
  • trois ans avant la récolte pour les cultures pérennes.

Elle peut être réduite dans certains cas particuliers (prairies naturelles, friches, parcours…) définis par chaque Etat membre et en fonction de l’examen des preuves de l’utilisation antérieure des sols. Elle peut également être prolongée (présence de résidus…).

Une valorisation sous la mention « en conversion vers l’agriculture biologique » est possible à partir de la deuxième année pour les produits végétaux en tant que tels, fruits et légumes et vins en particulier.

Elevages : de 6 semaines à 12 mois de conversion

La période de conversion est variable suivant les espèces, allant de six semaines (pour les poules pondeuses) à 12 mois (pour les bovins et les équins). Elle s'applique à partir du moment où la surface de l'exploitation destinées au pâturage ou à l'alimentation de ces animaux est elle-même certifiée en agriculture biologique.

En cas de conversion simultanée de l'ensemble des surfaces et animaux, la durée totale de conversion peut être ramenée à 24 mois.

 

Transformation : une certification sans délai sous certaines conditions

L’obtention de la certification agriculture biologique est possible, après contrôle attestant de la conformité des pratiques et des produits, sans délai.

Qu’est-ce qu’un produit « en conversion vers l’agriculture biologique » ?

Il s'agit d'un produit obtenu selon les règles de l'agriculture biologique, mais n'ayant pas encore le droit de porter la mention bio ou biologique. En effet, lorsqu'un agriculteur décide de produire en respectant le cahier des charges de la bio, il doit passer une période d'adaptation de deux à trois ans (selon les productions) avant d'avoir le droit de se prévaloir de la mention bio ou biologique.

 

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
20 juillet 2017 4 20 /07 /juillet /2017 12:30

Évolution de la répartition en valeur des achats de produits biologiques par les ménages

De façon structurelle dans le marché alimentaire de la bio, plus de la moitié des ventes en valeur de produits bio a été effectuée au rayon frais en 2016.

Les rayons des fruits et légumes frais avec une progression de +33 % vs 2015 et de l’épicerie avec +24 % enregistrent les plus fortes croissances du secteur bio, comme en 2015. Les ventes de fruits et légumes frais progressent rapidement, reflétant le développement de la consommation en volume de tous les produits, combinée à une augmentation momentanée du prix de certains produits phares comme les agrumes ou les tomates.

Le rayon de l’épicerie sèche est particulièrement dynamique avec notamment le succès du vrac, des céréales pour petit déjeuner, des galettes soufflées et des céréales d’accompagnement.

Les viandes bio connaissent également une croissance rapide de leurs ventes notamment la viande bovine grâce à l’ouverture et l’implication de plus en plus de rayons traditionnels de découpe devant le consommateur dans les circuits spécialisés bio mais également dans les grandes surfaces.

Le rayon de la mer affiche une année 2016 remarquable, grâce au développement de la consommation des poissons d’élevage bio parmi lesquels les produits fumés (saumon et truite) et une reprise de la production de crevettes.

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
19 juillet 2017 3 19 /07 /juillet /2017 15:55

 

Elodie Dupré et son caméraman ont réalisé pour Bio TV, un super reportage à l'occasion du 2e Trophées Bio des Jeunes Chefs et du 1er Concours Bio des Blogueurs Gourmets. Deux concours où les produits Bio de nos régions ont été magnifiquement mis à l'honneur par 3 jeunes cuisiniers et 3 blogueuses culinaires !

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur les lauréats de ces deux concours, rendez-vous sur :

 

 

En vidéo, Bio TV dans les coulisses des Trophées de la Bio !
En vidéo, Bio TV dans les coulisses des Trophées de la Bio !
Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
18 juillet 2017 2 18 /07 /juillet /2017 12:30

Hausse du nombre de producteurs : +12 %

32 264 producteurs étaient engagés en bio fin 2015, soit une augmentation de 12 % par rapport à 2015. Les fermes bio représentaient 7,3 % des exploitations françaises et plus de 10,8 % de l’emploi agricole.

Plus de 15 000 entreprises à l’aval

Concernant l’aval des filières, le nombre d'opérateurs certifiés atteint 14 840, dont :

  • 10 600 transformateurs (+9 % par rapport à 2015),
  • 4 017 distributeurs (+11 % par rapport à 2015),
  • 223 importateurs (+40 % par rapport à 2015).

Répartition des entreprises certifiées bio de l’aval des filières bio fin 2016

A noter qu’une partie importante des détaillants sont dispensés de certification en application de la réglementation et ne figurent pas dans les données ci-dessus.

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
13 juillet 2017 4 13 /07 /juillet /2017 12:30

En 2016, toutes les filières sont concernées par un développement des conversions. Les secteurs les plus dynamiques sont ceux des grandes cultures et de l’élevage de ruminants avec respectivement près de 70 000 ha et près de 140 000 ha de surfaces fourragères en première année de conversion.

Évolution de la part des surfaces nationales conduites en bio de 2001 à 2016

Pour l’ensemble des productions, la part en bio continue de progresser permettant d’atteindre 5,7 % de la SAU des exploitations cultivés selon le mode biologique en 2016 sur la base des statistiques Agreste (SAA surface des exploitations 2015 hors collectifs…).

La Bio est mieux représentée dans les cultures pérennes : 17 % des surfaces plantées de vergers et plus de 9 % des surfaces de vigne sont conduites en bio.

Le développement des surfaces fourragères depuis deux années accompagne celui de l’élevage de ruminants laitier comme allaitant (bovins, ovins et caprins).

L’augmentation en 2016 de 20 % des surfaces bio de grandes cultures par rapport à 2015, qui fait suite à une croissance de 33 % en 2015 par rapport à 2014, a permis d’atteindre une part de 3 % de la SAU de grandes cultures en bio. Ces surfaces arriveront au terme de leur conversion entre l’été 2017 et l’été 2019, ce qui permettra d’approvisionner progressivement les filières françaises de l’épicerie comme de la boulangerie mais aussi de fournir l’aliment du bétail français nécessaire à l’élevage de volailles de chair et de poules pondeuses biologiques.

Perspectives d’évolution des surfaces certifiées bio : +20 % pour chacune des 2 années à venir

En considérant les surfaces en conversion fin 2016, les surfaces certifiées bio devraient augmenter de +20 % en 2017 par rapport à 2016, et de plus de +20 % en 2018 par rapport à 2017. Cette augmentation des surfaces collectées en bio permettra de répondre à la demande croissante en produits bio français.

Évolution prévisionnelle des surfaces certifiées bio

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
11 juillet 2017 2 11 /07 /juillet /2017 12:30

En 2016, la valeur des achats de produits alimentaires issus de l’agriculture biologique a été estimée à 7,147 milliards d’euros :

 

  • 6,736 milliards d’euros TTC de consommation à domicile par les ménages (+21,7 % par rapport à 2015),
  • 411 millions d’euros HT d’achats de produits bio servis en restauration hors domicile dont : 229 millions d’euros HT en restauration collective (+5 % vs 2015) et 182 millions d’euros HT en restauration commerciale (+10 % vs 2015).


Évolution du chiffre d'affaires bio par circuit de distribution de 1999 à 2016

Si en 2015 le marché de la bio enregistrait déjà une croissance record de +731 millions € par rapport à 2014, en 2016, les achats de produits bio ont progressé de +1 228 millions € par rapport à l’année précédente, c'est-à-dire beaucoup plus rapidement.

Après un doublement du secteur en 7 ans de 1999 à 2007, la croissance s’est accélérée. Le secteur a de nouveau doublé en 5 ans de 2007 à 2012. Aujourd’hui cette tendance de doublement tous les 5 ans est maintenue sur la période 2012-2017 grâce à l’accélération de la progression des ventes depuis 2014.

Repost 0
Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
6 juillet 2017 4 06 /07 /juillet /2017 12:30

Aux emplois dans les fermes bio s’ajoutent ceux liés aux activités de transformation et de distribution. Au total, on estime que l’activité biologique concerne en 2016 près de 118 000 emplois directs, soit 18 000 de plus qu’en 2015 et 32 500 de plus qu’en 2012, avec une croissance annuelle moyenne de +8,4% par an depuis 4 ans.

Une grande diversité d’emplois

Les emplois des filières bio concernent de très nombreux secteurs. Les 118 000 emplois comptabilisés en 2016 se répartissent ainsi :

  • + 77 700 emplois directs dans les fermes en équivalent temps complet
  • + 12 800 emplois directs en équivalent temps complet pour la transformation de produits bio (y compris alimentation animale et boulangerie)
  • + 1 600 emplois directs en équivalent temps plein
    pour la
    distribution au stade de gros
  • + 23 800 emplois directs en équivalent temps plein
    pour la
    vente au détail de produits bio
  • + de 2 000 emplois dans les activités de services :
    conseil, recherche et formation, développement, services administratifs et contrôles spécifiques à la bio

Les emplois générés par la vitalité des filières bio contribuent au dynamisme des territoires français. Outre les bénéfices pour l’environnement et le bien-être animal, les filières bio apportent en effet une valeur ajoutée importante à la vie économique et sociale. Avec un marché dynamique, qui s’approvisionne à 71 % en France, lorsqu’un consommateur achète un produit bio, il soutient l’emploi en France.

Près de 11 % de l’emploi agricole dans la Bio

Dans le secteur bio, la part élevée de la transformation à la ferme, de la commercialisation en circuits courts ainsi que la prévalence plus forte des exploitations dédiées aux fruits, aux légumes et à la vigne augmentent le contenu en emploi moyen des exploitations. Ainsi, selon le recensement agricole de 2010, les fermes biologiques emploient en moyenne 2,41 UTA (Unité de Travail Annuel) au lieu de 1,52 UTA en conventionnel. Les fermes bio ont ainsi un contenu en emploi supérieur de 59 % par rapport au secteur conventionnel.

Il existe de fortes différences selon l’orientation technico-économique des exploitations (OTEX). Les écarts entre bio et conventionnel les plus élevés sont observés dans la viticulture et l’arboriculture.

Si l’on considère le nombre de fermes engagées en bio en 2016, l’agriculture biologique en France concerne
77 756 emplois en équivalent temps complet,
soit 10,8 %[1] des emplois agricoles.

 

[1] Sur la base de 716 700 actifs agricoles en 2015 selon Agreste.

 

Plus de 38 200 emplois à l’aval de la filière agriculture biologique

La production biologique concerne tous les stades de la filière, les exploitations agricoles, les entreprises de transformation et de conditionnement et les distributeurs grossistes comme détaillants. Ainsi l’agriculture biologique génère directement 38 230 emplois en équivalent temps plein (ETP) dans l’aval de ses filières :

  • + 12 350 ETP dans la transformation de produits bio pour l’alimentation humaine
    Cette évaluation est basée, par catégorie de produits, sur l’enquête annuelle des entreprises ESANE (Insee 2016) qui fournit le chiffre d’affaires moyen par ETP des industries de la transformation et sur le chiffre d’affaires au stade de gros des transformateurs de produits bio issu de l’enquête annuelle Agence Bio/AND-i permettant l’évaluation du marché de la bio.

  • + 270 ETP dans la boulangerie artisanale bio
    Sur la base des 1 800 boulangeries notifiées auprès de l’Agence Bio pour leur activité bio.

  • + 190 ETP pour la fabrication d’aliments du bétail
    Cette évaluation repose sur les tonnages dédiés à l’alimentation bio du bétail (FranceAgriMer, 2016), le prix de l’aliment du bétail et le ratio chiffre d’affaires sur ETP des fabricants d’aliment du bétail (ESANE 2016).

  • + 23 800 ETP dans le commerce de détail de produits alimentaires bio dont :

  • 15 300 ETP dans le commerce spécialisé bio selon l’enquête de marché Agence Bio/AND-i,
  • 8 500 ETP dans le commerce généraliste sur la base de l’enquête ESANE qui fournit l’emploi des grandes surfaces, leurs chiffres d’affaires et la part de l’alimentaire dans ce CA, et, sur la base du chiffre d’affaires que les GSA réalisent en bio (Agence Bio/ANDI).
  • + 1 600 ETP dans le commerce au stade de gros de produits bio
    La méthode utilisée pour les industries de transformation de produits bio a été appliquée ici.

De 2012 à 2016 : une hausse de +8,4 % par an de l’emploi dans le secteur bio

Selon la même méthode d’évaluation des emplois directement générés par les filières biologiques, en 2012, 85 300 ETP travaillaient dans le secteur. L’emploi a progressé de presque 19 000 équivalents temps complet dans la production agricole, et de 13 700 ETP dans le secteur aval. L’emploi dans la distribution est celui qui a connu la plus forte croissance relative du fait de l’organisation des filières. L’emploi dans le secteur bio a ainsi progressé de +38 % depuis 2012, c'est-à-dire +8,4 % par an sur la période en moyenne.

    Repost 0
    Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
    4 juillet 2017 2 04 /07 /juillet /2017 12:30

    Sur le thème : La cuisine BIO des régions de France 

    La finale de la première édition du concours de recettes bio dédié aux blogueuses et  blogueurs passionnés de cuisine « Concours BIO des Blogueurs Gourmets » organisé par l’Agence BIO, s’est déroulée dans les cuisines de l’École française de gastronomie Ferrandi-Paris à l’occasion du lancement du Printemps BIO 2017. 

    Les 3 finalistes avaient à créer la recette d’un plat principal, composé uniquement de produits issus de l’agriculture biologique, mettant en avant des produits typiques de la région choisie par le candidat.

    Le jury d’experts, composé de professionnels de la Bio, de journalistes et d’un chef de cuisine coordinateur Ferrandi a jugé les 3 recettes sur leur originalité, leur esthétisme et sur leur excellence gustative. Une attention particulière a également été portée à l’utilisation des produits bio utilisés, en faisant la chasse au gaspillage alimentaire.

    En voici le palmarès : 

    Laure-Lou Tremblay 
    1er Prix du Concours BIO des Blogueurs Gourmets 2017 
    avec sa recette aux saveurs des Alpes-de-Haute-Provence 

    Laure-Lou Tremblay, de Paris (75), a mis le terroir des Alpes-de-Haute-Provence à l'honneur avec sa recette bio : 

    "Paysage Bas Alpin de l'agneau Bio"

    Cette jeune blogueuse passionnée de cuisine a en effet proposé au jury une recette dans laquelle elle a revisité un classique des repas dominicaux chez sa grand-mère : l’agneau de Sisteron à l’ail.
    Le jury a été conquis par l’accord des saveurs ainsi que la présentation originale, colorée et aux formes géométriques.

    Retrouvez sa recette sur son blog : backtotheseed.blogspot.fr

     

     

    Marie Breton
    2e Prix du Concours BIO des Blogueurs Gourmets 2017 
    La Bretagne à l’honneur !

    Fière de sa région, Marie Breton de Logonna-Daoulas (29), a choisi de mettre la Bretagne à l’honneur avec sa recette bio : 

    « Rôti d'échine de porc blanc de l'ouest Bio au lait »

    Elle a en effet proposé au jury un plat composé de produits typiques de son terroir : viande de porc bio, lait bio et pommes bio, bien sûr !

    À découvrir, son blog très original : histoiresdecharruesetdassiettes.fr
     

     

     

    Camille Verheecke 
    3e Prix du Concours BIO des Blogueurs Gourmets 2017 
    avec sa recette aux saveurs de l’Anjou !

    Le jury a attribué le 3e Prix du concours à Camille Verheecke de Sainte-Gemmes-sur-Loire (49), pour sa délicieuse recette bio mettant en avant le terroir de l'Anjou :

    "Assiette Bio aux saveurs d'Anjou, roulés de poulet aux asperges sur lit de quinoa, sauce crémeuse à la tomme"

    Son blog : lepaysdesgourmandises.com  
    Un festival de belles idées sucrées… à découvrir ! 
     

     

     

    Le Jury du Concours BIO des Blogueurs Gourmets 2017, composé de :

    •    Florence AILLERY (Ministère de l'Agriculture et de l’Alimentation)
    •    Michèle CARLES (Écrivaine culinaire et journaliste culinaire pour Madame Figaro)
    •    Olivier DENIZARD (Chef de Cuisine École Ferrandi-Paris) 
    •    Élodie DUPRÉ (Journaliste Bio TV- Annuaire-Vert)
    •    Florent GUHL (Directeur de l'Agence BIO)
    •    Christina VIEIRA (Journaliste BIOADDICT)

    Et présidé par : Gérard MICHAUT (Président de l'Agence BIO)


     

    Repost 0
    Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
    27 juin 2017 2 27 /06 /juin /2017 17:25

    Sur le thème : La cuisine BIO des régions de France 

    La finale de la deuxième édition du concours de recettes bio « Les Trophées BIO des Jeunes Chefs » organisé par l’Agence BIO, s’est déroulée à l’École française de gastronomie Ferrandi-Paris à l’occasion du lancement du Printemps BIO 2017. 

    Les 3 finalistes avaient à créer la recette d’un plat principal, composé uniquement de produits issus de l’agriculture biologique, mettant en avant des produits typiques de la région choisie par le candidat.

    Le jury d’experts, composé de professionnels de la Bio, de journalistes et d’un chef de cuisine coordinateur Ferrandi a jugé les 3 recettes sur leur originalité, leur esthétisme et leur excellence gustative. Une attention particulière a également été portée à l’utilisation des produits bio, en faisant la chasse au gaspillage alimentaire.

     

    Marguerite PARENT 
    1er Prix des Trophées BIO des Jeunes Chefs 2017 
    avec sa recette aux saveurs de la région Auvergne-Rhône-Alpes 

    Marguerite PARENT, originaire de Lyon (69), remporte le 1er Prix avec sa recette bio :

    " Le potager printanier BIO : jaune d'œuf poché, asperges et petits pois, 
    sarrasin en deux textures, émulsion au foin, fromage de brebis "

    Cette jeune Rhodanienne de 23 ans s’est brillamment démarquée en réalisant une savoureuse recette mettant à l’honneur sa région, l’Auvergne-Rhône-Alpes. 

    Le jury a en effet été séduit par l’originalité et l’esthétisme de sa recette ainsi que par le subtil mélange des saveurs.

    Marguerite prépare actuellement un Brevet professionnel au Lycée Hôtelier François Rabelais à Dardilly (69), en apprentissage dans le restaurant « Le Substrat » à Lyon. 

    Particulièrement engagée dans l’écologie, la consommation éthique et la protection de l’environnement, c’est tout naturellement que cette jeune cuisinière s’est inscrite, avec l’aide de son chef de cuisine, à ce concours qui rentre parfaitement dans sa démarche.

    Le Palmarès des 2e Trophées BIO des Jeune Chefs

    Natacha MORIN
    2e Prix des Trophées BIO des Jeunes Chefs 2017
    La Normandie à l’honneur !

    Natacha Morin, une jeune Normande de 21 ans, actuellement en formation au «Comptoir des voyageurs» à Locronan (29) remporte le 2e Prix des Trophées BIO des Jeunes Chefs 2017.

    Cette jeune cuisinière a choisi de mettre le terroir de sa région d’origine à l’honneur avec sa recette bio :

     

    "La Normandie bio et zéro déchet"

    Grenadin de veau en écaille d'Andouille de Vire, déclinaison de la pomme de terre,

    du champignon, de la carotte et de la pomme. 

     

    Particulièrement sensibilisée au gaspillage alimentaire, Natacha a proposé au jury

    une recette originale 100% bio utilisant au maximum l’intégralité des ingrédients qui

    la composent, même les épluchures, pour qu’il n’y ait aucune perte !

    Une démarche qui a particulièrement plu au jury.

    Le Palmarès des 2e Trophées BIO des Jeune Chefs

    Nicolas LANCRY
    3e Prix des Trophées BIO des Jeunes Chefs 2017
    Le terroir des Hauts-de-France en vedette !
     

     

    Le jury a attribué le 3e Prix à Nicolas Lancry, 21 ans, originaire de Hazebrouck (59), qui a proposé au jury une recette bio mélangeant aux recettes traditionnelles des produits et saveurs du terroir de sa région :

     

    "Le BIO mignon de porc fermier farci sauce chicorée, déclinaison de végétaux des Hauts-de-France"

     

    Nicolas prépare actuellement un BTS Hôtellerie-Restauration au Lycée Marguerite Yourcenar de Beuvry (59).

    Le Palmarès des 2e Trophées BIO des Jeune Chefs

    Le Jury des Trophées BIO des Jeunes Chefs 2017, composé de :

     

    • Florence AILLERY (Ministère de l'Agriculture et de l'Alimentation),
    • Michèle CARLES (Écrivaine culinaire et journaliste culinaire pour Madame Figaro),
    • Olivier DENIZARD (Chef de Cuisine École Ferrandi-Paris)
    • Élodie DUPRÉ (Journaliste Bio TV- Annuaire-Vert)
    • Florent GUHL (Directeur de l'Agence BIO)
    • Christina VIEIRA (journaliste BIOADDICT)

    Et présidé par : Gérard MICHAUT (Président de l'Agence BIO)

     

    Repost 0
    Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité
    16 juin 2017 5 16 /06 /juin /2017 17:52

    Ce soir dès 19h dans C à Vous Bio sur France 5, Franck Losq, cuisinier encadrant à la cuisine centrale de Lorient dans le Morbihan, nous présentera sa recette 100% Bio : 

    • Filet mignon de porc crème de lard carotte à la bretonne

    En 2016, Franck Losq remporte le trophée breton de la restauration territoriale co-organisé par les 4 centres de gestion bretons et Agorès, l’association nationale des directeurs de la restauration collective. La ville de Lorient fait partie des villes pionnières sur la démarche bio.
     

    Si vous n'avez pas pu voir les émissions précédentes ou souhaitez les revoir, voici les liens :

    Le partenariat avec l’émission « C à Vous » est réalisé dans le cadre du programme d’information et de communication sur l’agriculture et ses produits cofinancés par l’Union européenne.
     

     

    Repost 0
    Publié par leblogdelabio.com - dans Actualité

    Qui Sommes-Nous ?

    • : Le blog de la bio
    • Le blog de la bio
    • : leblogdelabio.com est édité par l'Agence BIO, groupement d'intérêt public en charge du développement et de la promotion de l'agriculture biologique en France. Il entre dans le cadre du programme d’information et de promotion de l’agriculture biologique et de ses produits, cofinancé par l’Union européenne. Retrouvez le site internet de la Bio dans l’Union européenne sur : www.organic-farming.europa.eu.
    • Contact

    Sur Le Même Thème

    Leblogdelabio : Les Rubriques

    Pinterest & Instagram